Tremblement de ciel

Dimanche 19 juin 2011 // COLLECTION
"La peinture, masque et miroir" Écrits sur l’art

William Blake & Co. Edit., mai 2011.
ISBN : 978-2-84103-192-4 – 64p. – broché – PTTC : 14 €

Ce livre a été édité à l’occasion de l’exposition présentée à la Maison de l’Amérique latine du 24 mai au 13 juillet 2011 des trois peintres chiliens Matta, Zañartu et Téllez.
"Matta / Zañartu / Téllez, cette suite chahutée de peinture chilienne, ni tout à fait peinture, ni tout à fait chilienne, composée par Glissant Deguy Edwards, étonne.
Matta, centenaire du hasard objectif qui le fit naître le 11/11/1991 évidemment à 11 heures du matin, disait « je ne suis pas peintre ». Pourtant il a peint la terre de Panarea, et Calvino nous dit que ses peintures sont « comme guidées par le son d’un saxophone souterrain ».
Zañartu, lui, déclarait : « Je n’aime pas peindre, je ne suis pas un homme de pinceaux, j’aime les accidents, les expériences. » Chilien il était né par accident à Paris, au cours d’un voyage, mais Deguy nous le décrit « haut et mince comme le Chili ».
On ne sait jamais où ni d’où est vraiment Téllez. Retourné à Santiago du Chili après des années de pérégrinations, c’est à Paris qu’il a peint ses œuvres récentes d’une peinture qu’il veut « aussi légère qu’une plume ».
Edouard Glissant a changé de résidence sur la terre mais continue de faire trembler le ciel tandis que Michel Deguy et Jorge Edwards regardent le monde et nous disent venez voir, avec des mots de Pablo Neruda, « l’éclair de splendeur persistante ».
Alors, soudain, grâce à ces étoiles distantes, le Chili est proche."

Alain Rouquié